Actualité News Société

Affaire du talibé tué par son maitre coranique à Touba : la Lsdh prône une législation plus rigoureuse

Il urge de modifier les lois sénégalaises pour punir plus sévèrement les maitres coraniques qui ôtent la vie des talibés. L’avis est du secrétaire général de la Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme (Lsdh) qui dénonce avec la dernière énergie les sévices dont sont victimes ces jeunes dans les écoles coraniques. C’est inacceptable dans un Etat de droit. Nous sommes attristés par le décès de cette jeune personne qui était en éducation battue à mort. C’est regrettable ! En 2022, la législation du Sénégal devrait être plus rigoureuse, beaucoup plus sévère. C’est une urgence de modifier les lois pour les adapter. C’est inconcevable, qu’une personne puisse s’acharner sur une personne au point de lui faire succomber. C’est inacceptable dans un Etat de droit », a indiqué Alassane Seck sur les ondes de la Rfm. A en croire le droit de l’hommiste, cette affaire est un bon prétexte pour l’Etat de mettre de l’ordre dans les darras. « C’est un bon prétexte pour l’Etat d’assainir les darras pour qu’ils soient plus dans les conditions d’existence d’une personne humaine. C’est urgent que l’Etat réagisse par rapport à la situation qu’on vient à Lansar à Touba » prône-t-il.

Saly SAGNE (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Covid-19 au Sénégal : 4 nouveaux décès, 4 cas graves et 403 nouvelles infections

Actusen

Attaque contre un militant de Serigne Mboup à Kaolack : les charges retenues contre l’assaillant présumé

Actusen

Aliou Cissé, canard boiteux en chef de l’équipe nationale

Actusen

Laissez un commentaire