News Société

Après ses sorties mensongères sur Wave et Ena : qui pour arrêter Guy Marius Sagna ?

Après avoir envoyé à des journalistes, puis publié sur sa page Facebook, son texte qui se veut discréditer le concours d’entrée à l’Ecole nationale d’administration (Ena) en indiquant qu’il est politisé, Guy Marius Sagna a été vite démenti par l’un des candidats qu’il avait fini de faire passer pour un mécontent après avoir échoué. Alpha Mamadou Sall, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a rétabli la vérité dans ce qui convient de qualifier une campagne abusive de désinformation orchestrée par Guy Marius Sagna.

«Bonjour cher tonton Guy Marius Sagna, je voudrais tout d’abord vous remercier pour votre soutien dans ce combat de principe contre cette mascarade du concours de l’ENA », dira d’entrée Alpha Mamadou Sall.

Avant de poursuivre : «Par devoir de vérité, je souhaiterais aussi préciser qu’en ce qui me concerne, et très sincèrement, j’ai répondu à la question de la troisième candidature en donnant des arguments qui la valideraient. En effet, ma petite formation en droit et une jurisprudence constante du Conseil constitutionnel m’ont permis de dire au jury que le conseil serait ‘‘incohérent’’ en rejetant une troisième candidature du Président Macky Sall. Et j’ai fini par faire constater que c’est le Conseil Constitutionnel qui est habilité à valider ou invalider les déclarations de candidature. Mais ça c’est un autre débat !».

Ainsi, Alpha Mamadou Sall répond à Guy Marius Sagna qui avait pourtant écrit que les deux candidats (et Daouda Mbaye : ndlr) avaient répondu «non» à la question de savoir : «Est-ce que le Président Macky Sall a droit à un troisième mandat ?».

Auparavant, Guy Marius avait aussi tenté de faire croire à l’opinion publique que Wave s’était permis de licencier abusivement une centaine de ses travailleurs, dont des jeunes. Par la suite, l’on apprendra que l’activiste a eu tort d’accuser sans fondement ce système de transfert d’argent mobile money. Car, suite à sa rencontre avec les responsables de Wave, Guy Marius Sagna comprendra qu’en réalité, la société n’a pas licencié ses travailleurs, mais ceux de sociétés intérimaires.

Amadou Dia (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Polémique sur le Ter, Abdou Karim Fofana clôt le débat : «le Sénégal est propriétaire entièrement et exclusivement du Ter»

Actusen

Incendie à Touba : des cantines consumées au marchés Ocass

Actusen

Ziarra annuelle de la famille omarienne : Aida Mbodj salue le message de paix du khalife

Actusen

Laissez un commentaire