News Société

Attraite par sa patronne qui lui reproche de l’avoir grugée plus de 9 millions de F Cfa : A. Bassène condamnée à 6 mois ferme

Le juge du tribunal d’instance des flagrants délits de Dakar a condamné, hier, Amy Bassène à une peine de 2 ans dont 6 mois ferme. Elle est reconnue coupable de vol à l’occasion du service.

Prévenue de vol à l’occasion du service, Amy Bassène a fait face, ce jeudi, au juge du tribunal d’instance des flagrants délits de Dakar. Elle est attraite par sa patronne El Amine Nadia qui lui reproche de l’avoir grugée de 9.100.000 francs. Devant le juge, la partie civile raconte avoir été contactée par une personne alors qu’elle était au travail.

«Elle m’a appelée directement par mon nom avant de me demander le lieu où je me trouvais mais je lui ai dit que j’étais au travail. Les appels se sont succédés comme ça pendant un bon bout de temps avant qu’elle ne me dise qu’elle détenait un colis qu’elle devait me remettre. Lorsque je lui ai demandé des informations dessus, la personne m’a dit qu’elle ne pouvait divulguer aucune information sur le colis», raconte la plaignante.

Selon elle, la personne l’a rappelée plus tard pour lui dire qu’elle est déjà chez elle. «Il m’a demandé les clés de mon coffre et je lui ai banalement dit de les demander à ma bonne Amy. Avant même que je ne réagisse pour demander à Modou d’aller chez moi, il avait tout emporté. C’est le coffre-fort qui a été emporté. Modou a trouvé le téléviseur avec Amy devant la porte». C’est là qu’elle a compris que la personne qui était au bout de l’autre fil était de mèche avec Amy.

Selon la plaignante, le coffre-fort qui a été emporté est scellé là-bas avec des carreaux depuis 25 ans. Donc, pour elle, la personne qui l’a indiqué l’emplacement du coffre connaissait bien la maison. «Dans le coffre il y a un minimum 100 billets de 100 dollars ça fait 7.000.000 de francs, une bague et une alliance de 500.000 francs que mari m’avait offert, la bague de l’une de mes filles, sans oublier les sommes de 100.000 francs que j’y mettais les week-end en cas de besoin comme je vivais seule. C’est 9.100.000 francs au total. Les papiers de mon mari aussi s’y trouvaient», indique-t-elle.

Née en 2002, la prévenue Amy Bassène a nié à la barre avoir dépouillé sa patronne. Selon elle, elle a été envoûtée par l’homme qui l’a appelé avant de la rouler dans la farine. «C’est un individu qui m’a appelé au téléphone en me parlant de facture impayée. Comme je lui ai dit que j’ignorais tout ce qui touche à ça, il m’a révélé le nom de ma patronne au téléphone. Ce, avant de me dire que c’est elle qui l’a commissionné de venir lui chercher un chèque dans sa chambre. C’est sur ces ordres que j’ai fracassé le coffre-fort. J’ai aussi débranché le post téléviseur que j’embarquais dans un taxi. Il m’a hypnotisé», se dédouane-t-elle.

Selon l’avocat de la partie civile, Me Mamadou Sow, la prévenue a raconté une histoire irrationnelle et improbable. Estimant que les faits de vols sont constants, il a demandé au tribunal de la maintenir dans les liens de la détention. Pour toutes causes de préjudice confondus, il a réclamé la somme de 10.000.000 de francs pour le compte de sa cliente.

Le représentant du ministère public qui considère Amy Bassène comme étant l’auteure principale des faits a requis contre elle une peine de 2 ans ferme. Assurant seule sa défense, la mise en cause a encore clamé son innocence au tribunal.

Le tribunal en rendant son délibéré l’a déclaré coupable de vol et l’a condamnée à 2 ans dont 6 mois ferme. Elle doit aussi allouer la somme de 5.000.000 de francs à la plaignante.

Adja Khoudia THIAM (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Drame à Keur Massar : un maçon tué lors d’une bagarre

Actusen

Ziguinchor : plus 1000 accidents de la circulation enregistrés entre 2021-2022

Actusen

Cartes d’égalité des chances : le président de la Fsaph déplore la lenteur dans la délivrance

Actusen

Laissez un commentaire