Contribution

RASER LES SOUVENIRS D’ UN PASSÉ: DU POPULISME  À L’EXTRÊMISME.

Le meurtre du noir américain Georges Floyd a suscité partout émoi et consternation. Certains ont reproché au Président Macky Sall de n’avoir pas condamné cet acte , comme lors de l’attentat de Charlie Hebdo. Combien de fois des africains, sénégalais, taximen ou coiffeuses  ont été détroussés et froidement assassinés par des noirs américains  aux États  – Unis dans les quartiers  du Bronx et de Harlem, sans que cela n’ait provoqué  aucune  indignation en dehors de leur communauté? À quels hypocrisie ,fumisterie et complexe, joue t-on ! Notre Don Qui Chotte national, monsieur Ousmane Sonko qui promet dans son programme de campagne avant l’heure  de raser  toutes les constructions  édifiées sur le littoral maritime, après la fusillade des anciens chefs d’Etat entreprend  cette fois de déboulonner la statue de Faidherbe lorsqu’il sera élu président du Sénégal.

Cette statue, ainsi que les noms de  ces colonisateurs   rappellent  une page glorieuse de l’histoire de nos ancêtres : El hadji Omar, Mbaba Diakhou, Serigne Touba, Elhadji Malick, Lat Dior, Alboury , qui avaient fait face aux colonisateurs au prix de leur vie par les armes et par la foi. Les descendants de ces vaillants hommes n’ont aujourd’hui aucune honte face à ces symboles qui leur  rappellent bien au contraire les hauts faits,  le courage et l’ héroïsme de leurs ancêtres. Cessons d’être plus royalistes que le roi !

Si on prend au mot  leurs vociférations, diatribes et délires de  monsieur Sonko et autres illuminés  ,  devront – ils déboulonner  la statue de Faidherbe et    épargner  le Pont Faidherbe ? Que feront ils aussi  des écoles, lycées, Gouvernances, l’hôpital de Saint Louis , Le Dantec, Principal, de l’Université de Dakar, le Palais, les Gouvernances, les camps militaires, routes , ports, œuvres des colonisateurs et l’Ile de Gorée? Vont -ils aussi  jeter  le bébé avec  l’eau du bain, les Louis Pasteur et son vaccin contre la rage, Roux et son sérum contre la diphtérie, Pierre Descombay et son vaccin contre le tétanos, le docteur Calmette et son vaccin BCG contre la tuberculose ? Vont il troquer  l’avion  contre la  pirogue pour traverser désormais l’Atlantique  ?  Ces « révolutionnaires attardés  de chambre »  sont-ils plus nationalistes, africanistes  que Nelson Mandela. Ces bougres ont -ils retenu des leçons de cet homme du refus qui a fait du tristement célèbre pénitencier de Robben -Island, ce lieu sinistre où il fut reclus, un sanctuaire et un lieu de pèlerinage, et a maintenu les noms   de  sud -africains blancs, afrikaners, boers et les statues à leur effigie   ? Quand est ce que ces grands enfants, « élèves  en classe   maternelle »   à l’école de la politique et du patriotisme, enivrés par les résultats des élections et les réseaux sociaux, vont – ils  être en fin sevrés du « Sonko -Lait  », frelaté de boniment   et descendre  sur terre pour apprendre enfin l’histoire politique du Sénégal? Ils sauront alors  que de jeunes et très brillants sénégalais comme Landing Savané, Ibrahima Sène,  Bassirou Faty, Ablaye Bathily , Mamadou Diop de Croix, élèves grévistes, exclus enrôlés dans l’armée pour aller au front, Alfou Seyni Cissé décapité par les militaires portugais en Casamance , Ibrahima Sène, Landing Savané,  le  Docteur Diallo Diop Blondin condamné à l’âge 17 ans, compagnon de cellule de Mamadou Dia , Valdiodio Ndiaye à la prison de Kédougou,  son frère aîné feu Omar  Blondin Diop, ancien élève de la prestigieuse Ecole Normale de Saint Cloud,  initiateur  des événements de Mai 68 en France avec les Daniel Cohn Bendit, mort à Gorée  ont mené des combats au prix de leur vie pour des causes nobles, avec courage, mais surtout avec courtoisie, sans insolence, vulgarité . Pour cause, bonnes naissance et éducation obligent.

Les sénégalais, citoyens, hommes politiques et religieux doivent être très vigilants avec ces gens intolérants, anti confrériques qui prient et œuvrent pour que le désordre et le chaos s’installent au Sénégal. L’Etat du Sénégal va t- il toujours  continuer à minimiser ces actes quotidiens posés par ces mythomanes, pyromanes, extrémistes, avec leurs discours radicaux, racistes, xénophobes  et fanatiques, médiatisés à outrance , comme ce fut le cas en Algérie au Nigeria, Niger , et aujourd’hui au Mali avec les imam Diko et autres ?  Question à mille balles : où étaient Sonko et consorts lors de ces journées historiques des brasiers du 23 juin à l’Assemblée Nationale et du 21janvier 2012 à la Place de l’Obélisque où s’étaient rassemblés tous les dignes patriotes de ce pays?  Vivement que la réponse à cette question fort embarrassante , gênante  pour eux  ne soit noyée par les aboiements de la vénerie.

Maître Djibril WAR

Coordonnateur du Regroupement Pour le Sursaut Citoyen et Républicain

wardjbril@yahoo.fr

Dans la même rubrique...

L’État algérien unique responsable des violations des Droits de l’Homme dans les camps des séquestrés sahraouis marocains de Tindouf

Actusen

Actusen

Je me promenais sur la route nationale au Nord de ma localité, à droite j’ai trouvé une école nue et sans mûr : c’est le LYCÉE DE BARKÉDJI

Actusen

Laissez un commentaire