A LA UNE News

Répression de la marche de l’opposition : Macky Sall cajole et cogne dans un même mouvement

Il a cajolé et cogné dans le même mouvement. En effet, en réaction au tollé suscité par la répression policière de la marche de la Coalition “Mankoo Wattu Seneegal”, le 14 octobre dernier, le Président de la République a, dans un premier temps, tenté de rassurer ceux qui pensent que le Sénégal est un pays de restriction des libertés.

“Les libertés d’expression, de presse, de manifester sont consacrées dans notre pays. Tous les sénégalais de bonne foi peuvent en témoigner. Je tiens à rassurer tout le monde, le Sénégal est et restera un pays où les libertés sont respectées dans le respect des règles démocratiques”, a-t-il indiqué.

Dans un second temps, Macky Sall, qui est, actuellement, en tournée agricole et économique à Tambacounda, a haussé le ton et brandit la cross en l’air en ces termes : “il faut que ça soit très clair, nous ne laisserons pas l’anarchie s’installer. Je dis oui à la démocratie et non à l’anarchie”.

Alors quid de la posture devant être adoptée par les opposants et le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo? Pas besoin de chercher l’explication au ciel : “il faut qu’à l’avenir les marcheurs et les autorités en charge d’encadrer ces manifestations discutent pour éviter le quiproquo intervenu dernièrement”, a indiqué le locataire du Palais.

Et il y a beaucoup de chances pour que ce conseil du Chef de l’Etat soit entendu 5/5 par les leaders de “Mankoo Wattu Seneegal”, qui arrosés de gaz lacrymogènes extrêmement piquants, le jour de la marche dispersée, avaient détalé plus vite que “leuk” (lièvre).

Actusen.com

Dans la même rubrique...

Mary Teuw Niane : «il faut aller autour de 4000 tests par jour et voir comment rendre les tests disponible»

Actusen

Jugé par contumace en France : Papa Massata Diack se justifie

Actusen

Covid-19, Magal et Gamou : ce que propose Mary Teuw Niane pour éviter la propagation du virus dans le pays

Actusen

Laissez un commentaire