News Société

Accusés d’avoir lynché à mort Babacar Ba à coups de gourdin, de machette et de pelle : Moussa Boye, Serigne Abo Madyana Fall et Babacar Guilene Diallo risquent la réclusion criminelle à perpétuité

Moussa Boye, Serigne Abo Madyana Fall et Babacar Guilene Diallo ont été jugés hier, à la barre de la Chambre criminelle de Dakar. Ils sont poursuivis pour association de malfaiteurs, assassinat et détention d’armes blanches. Le trio est accusé d’avoir tué leur voisin Babacar Ba au cours d’une violente altercation.

Lynché par ses voisins à coups de gourdin, de machette et de pelle, Babacar Ba a rendu l’âme. Le drame s’est déroulé dans la nuit du 12 au 13 juin, à Keur Massar. Accusés d’être les auteurs de ce crime odieux, Moussa Boye, Serigne Abo Madyana Fall et Babacar Guilene Diallo ont été jugés hier, à la barre de la Chambre criminelle de Dakar.

Selon l’économie des faits, les trois accusés se sont réunis au domicile de Gorgui Boye, pour prendre du thé. Au moment de rentrer chez lui, Serigne Abo Madyana Fall a été accompagné par Gorgui Boy et Babacar Guilene Diallo. Sur le chemin du retour, ils ont croisé la victime Babacar Ba, en état d’ébriété ,  qui sirotait sa bière. L’ayant salué, Gorgui  Boye s’est attiré la foudre de Babacar Ba  qui l’a abreuvé d’injures. Dans sa fougue, il a cassé la bouteille de bière et s’est rué sur lui en lui assénant des coups de tessons. Bien qu’il l’ait désarmé, Gorgui s’en est tiré avec des blessures au cours de cette altercation.

Sévèrement molesté Babacar Ba succombe à ses blessures deux jours après la bagarre

Pour laver cet affront, le trio , muni de gourdins, s’est rendu chez Babacar, mais il était resté introuvable. Ne démordant pas, Gorgui et ses amis se sont mis à sa recherche le lendemain pour solder leurs comptes avec lui. Une fois qu’ils ont trouvé Babacar Ba, ils l’ont pris à partie en lui assénant des coups de gourdin, machette et de coupe-coupe avant de le laisser à moitié mort sur les lieux. Deux jours après les faits, il a rendu l’âme. Pendant ce temps, les accusés avaient tenté de rallier l’Europe avec les pirogues. Mais, leur dessein n’a pas pu aboutir car ils sont tombés dans les mailles des filets des policiers.

Au prétoire, les accusés ont, à l’unanimité, contesté les faits d’association de malfaiteurs et d’assassinat qui pèsent à leur encontre. Ils ont tous imputé la responsabilité du crime à Gorgui Boye qui a réussi à prendre la fuite. Entendu en premier, le grand-frère de celui-ci, en l’occurrence l’accusé, Moussa Boy qui est peintre en bâtiment a révélé à la chambre qu’il était sur les lieux du drame sur ordre de sa mère. « J’étais là-bas pour calmer les choses et ramener mon frère à la maison comme me l’a ordonné ma mère », soutient-il. « Mon frère, Gorgui Boye et ses amis, sont partis à la recherche de Babacar avec des gourdins et non avec des couteaux et des coupe-coupe. Une fois sur le lieu du drame alors que je conduisais mon frère, Babacar a brandi un coupe-coupe en voulant m’asséner des coups après m’avoir injurié. Mais, j’avoue que j’ai vu mon petit-frère qui lui a donné un coup de bâton », a-t-il expliqué. Alors qu’à l’enquête préliminaire et devant le magistrat instructeur, il avait déclaré qu’il avait asséné des coups de machette à la victime, sur les pieds. Poursuivant, il avait allégué que Serigne Abo Madyana Fall a administré au défunt des  coups de pelle au niveau de  la tête. Quant à son petit-frère, Gorgui, il lui a donné des coups de gourdin.

Ayant fait deux fois la prison, le menuisier, Serigne Abo Madyana Fall qui a été enfoncé par Moussa Boye a reconnu avoir donné des coups de machette sur les pieds du défunt. Mais, il s’est dédouané  à propos du décès de celui-ci. « Le coup fatal lui a été donné à la tête par Gorgui Boy », dit-il alors que lors de son audition face aux enquêteurs, il avait confirmé avoir bien donné des coups de pelle sur la tête du défunt avant que Gorgui Boy ne lui assènât ses coups de gourdin. Ce qu’il réfute devant la chambre.

Dernier à être auditionné, le pêcheur, Babacar Guilene Diallo a soutenu qu’il n’était pas sur le lieu du crime. Mais, il a précisé avoir assisté à la première bagarre de la veille alors qu’il ne faisait que calmer la tension entre les parties.

Le parquet requiert la réclusion criminelle à perpétuité à l’encontre de Serigne Abo Madyana Fall et Moussa Boye et l’acquittement pour Babacar Guilene Diallo

Après avoir demandé l’acquittement pur et simple pour Babacar Guilene Diallo, le représentant du ministère public a requis la réclusion criminelle à perpétuité pour Moussa Boy et  Serigne Abo Madyana Fall. Le parquet a demandé la relaxe de ces derniers en ce qui concerne le chef de détention d’armes.

Les conseils de la défense, en l’occurrence Mes Abdoulaye Tall, Arona Bass pour Guilene, Jacques Albert Faye, Mansour Ndiongue et Brice Benoît ont pour certains demandé l’acquittement pur tandis que d’autres ont souhaité la requalification des faits d’assassinat en coups mortels ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Maguette Ndao (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Covid-19 : l’état d’urgence assorti du couvre-feu prorogé de 8 jours

Actusen

Affaire Me Boubacar Sèye : le proc’ demande l’ouverture d’une information judiciaire

Actusen

Trafic de drogue : 634 kg de chanvre indien et des faux médicaments saisis entre Mbour et Koungheul

Actusen

Laissez un commentaire