A LA UNE News Société

Cheikh Abdou Mbacke Bara Dolly : «le trafic présumé de passeport diplomatique n’est pas mentionné dans la lettre envoyée à l’Assemblée nationale»

La  première réunion de la commission ad hoc chargée de statuer sur la demande de levée de l’immunité parlementaire des députés Boubacar Biaye et El Hadji Mamadou Sall, cités dans une affaire de faux passeports diplomatiques risque d’être mouvementée.

Pour cause, le parlementaire du Bokk Guis-Guis, Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly qui fait partie des membres de ladite commission est loin d’être convaincu car il a évoqué des  manquements sur le rapport de la Commission des Lois, de la Décentralisation, du Travail et des Droits humains qui a fait la proposition des membres de la commission ad hoc.

«On a écrit sur le rapport, le numéro de la lettre (N°000346/MJ/SP du 04 octobre 2021 de Monsieur le Garde des Sceaux, ministre de la Justice), de la même manière on devrait y mentionner ce qu’on reproche à nos collègues. Cela pourrait permettre aux députés absents de savoir les motifs de leur poursuite. Mais on a tous vu que les faits n’ont pas été mentionnés sur le rapport», a fustigé le responsable politique à Mbacké en marge de la séance plénière.

Pis, ajoute le député du groupe parlementaire  Liberté et démocratie, «on a parlé d’associations de malfaiteurs, faux et usages de faux mais on voulait des éclaircissements sur le trafic présumé de passeport diplomatique dont parlent tous les sénégalais. Ce fait n’est pas mentionné dans la lettre envoyée à l’Assemblée nationale».

Mansour SYLLA  (Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

Covid-19 au Sénégal : 4 nouveaux décès, 4 cas graves et 403 nouvelles infections

Actusen

Attaque contre un militant de Serigne Mboup à Kaolack : les charges retenues contre l’assaillant présumé

Actusen

Aliou Cissé, canard boiteux en chef de l’équipe nationale

Actusen

Laissez un commentaire