A LA UNE News Société

Grève de la faim des prestataires de la Senelec : la société balaie d’un revers de main toutes les accusations et apporte des précisions

La Société nationale d’électricité du Sénégal (Senelec), a balayé d’un revers de main les révélations faites par l’Amicale des travailleurs de l’électricité (Ate). Dans un communiqué parvenu à ‘’Actusen’’, Pape Mademba Bitèye et ses services ont estimé que ces agissements ne sont qu’une stratégie pour mettre la pression à la société.

«La Senelec, dans le souci de lever tout amalgame, a déjà précisé antérieurement dans un communiqué qu’il n’existait aucune relation juridique ou organique entre elle et ladite amicale. Ses membres ne font pas partie de son personnel et donc ne sont pas ses employés», précise le texte de la Senelec.

Toutefois, la Senelec précise que dans sa politique de recrutement, et selon ses besoins, «elle peut accorder la priorité à la candidature des travailleurs des sous-traitants sans que ce soit un droit consacré. C’est dans cet esprit que pour l’année 2021 sur les 92 personnes retenues à l’issue des concours de recrutement, 64 proviennent des prestataires des structures de ces sous-traitants»

«Tout en se désolant de leur recours à la grève de la faim, Senelec réaffirme sa ferme détermination à ne céder à un quelconque chantage et se réserve le droit de préserver son image par tous les moyens de droit, au besoin», lit-on dans le document.

Aissatou TALL, (Stagiaire-Actusen.sn)

Dans la même rubrique...

A quelques jours des investitures des candidats aux élections locales : des leaders de Benno lavent leur linge sale à la Dic

Actusen

Touba : un apprenti chauffeur échappe à la mort pour une histoire de 200 F Cfa

Actusen

Déclaration de politique environnemental : les engagements du directeur du Coud, Maguette Sène pour relever les défis   

Actusen

Laissez un commentaire