Contribution

Macky, n’ a-t-il pas choppé le virus de WADE ?

*De la crise des subprimes de 2008 à la pandémie du Coronavirus de 2019*.
Le Point de vue de *Mbaye Gueye Guityr,  Professeur d’Enseignement général.*
Du moins, l’histoire n’est-elle pas entrain de bégayer ?
_En *2000*, Abdoulaye WADE est porté au pouvoir avec toutes les promesses de *l’Alternance*. Les Sénégalais avaient marre de l’immobilisme politique tant accusè aux Socialistes.
_En *2007*, Wade est réélu pour un 2nd mandat grâce, certainement, à ses *réalisations en termes d’infrastructures*. Les Sénégalais l’attendaient maintenant à régler les *problèmes sociaux économiques du pays* pour son 2nd mandat. Wade fait la sourde oreille et continue sur sa folie d’infrastructures très budgétivores.
– Un an plus tard après sa réélection, en *2008*, une crise économique (crise des subprimes), née aux États-Unis, se mondialise et touche profondèment l’économie sénégalaise (hausse vertigineuse des prix, crise énergétique avec des délestages incessants, inondations dans la banlieue, crise des valeurs etc..). Les sènégalais commencent à se lamenter, s’indignent et dénoncent le pouvoir en place. C’est le début de la décadence avec des  manifestations tous azimuts *(23 Juin).* Cette décadence se  matérialise en *2012*. Wade est évincé du pouvoir par les Sénégalais qui installent Macky  SALL comme nouveau Président du Sènégal.
_En *2012*, Macky devient donc Président de la République du Sénégal.
_En *2019*, Macky est réélu avec contestation de l’opposition. Beaucoup de  Sénégalais ont validé son 1er mandat (certainement, grâce à ses *réalisations*) et l’attendaient, lui aussi, à règler les *problèmes socio-èconomiques du pays* dans ce 2nd mandat. Macky est obnubilé par ses sentiers de Diamniadio, son TER et continue avec ses réalisations très coûteuses.
_ Cette même année, en décembre *2019*, une maladie née en Chine (Covid-19) se mondialise et touche profondément les économies des pays. Cette crise sanitaire fragilise également l’économie sénégalaise. Les Sénégalais commencent en avoir ras le bol, s’indignent et se revoltent (crise politico-économique  déclanchée par les *évènements Adji-Sarr du 03 Mars 2021*).
On l’entendra plus tard reprendre les propos de Charles De Gaulle avec son fameux ” *Je vous ai compris* .”
Cette crise  économique est entrain de gagner du terrain avec la flambée des prix sur les denrées alimentaires, un  chômage élevé et les problèmes d’inondations dans la banlieue dakaroise.
À la lumière de tels faits similaires, le régime actuel, n’est-il pas entrain de  faire bégayer l’histoire ou assiste-t-il impuissamment à  l’histoire qui bégaye ?
Mbaye Gueye Prof HG

Dans la même rubrique...

La commune de Barkédji a été la porte d’entrée du président Macky Sall dans le département de Linguère

Actusen

De la pertinence des choix de gouvernance et de management public face aux catastrophes et désastres, l’exemple les inondations. La grande confusion !

Actusen

Khombole : l’exploitation du périmètre agricole “Pontedera”, une priorité pour le candidat Abdoulaye Tine

Actusen

Laissez un commentaire