Macky Sall à Biarritz : Au – delà de la tyrannie médiatique…LA VERITE !!

Le peu de jours de congés passés par le Président de la République à Biarritz, a poussé les forces d’hostilité radicale au pouvoir de Bennoo Bokk Yaakaar,  à sonner une mobilisation générale des Troupes dans laquelle, les cris d’orfraie, les vociférations, la désinformation  et l’intoxication mensongère, ont remplacé la traditionnelle trompette.

 Dans la litanie et les anathèmes proférés, figurent deux arguties faisant office d’arguments d’autorité pour invalider les congés présidentiels : d’abord, par « principe », un Président de la République ne doit pas prendre de Congé ; ensuite, dans le « climat » général actuel du pays, prendre des Congés, n’est pas opportun et serait même, une « offense aux Sénégalais ».

Même si, au vrai, la violente rengaine anti –française a été agitée par certains, force est de reconnaître que ce sont les deux « arguments » ci – dessus rappelés, qui ont nourri le débat dans la Presse traditionnelle et dans les Réseaux Sociaux.

De tels « arguments » sont difficilement acceptables, tant il est admis, reconnu et institué, une pratique en cours dans la quasi – totalité des pays du monde : l’observation de jours de « Congés » ou de « Vacances » (c’est selon), pour les Chefs des Exécutifs locaux. C’est, pour tous ces pays, la reconnaissance par les Citoyens, du rôle majeur et unique que jouent ces derniers dans la conduite des affaires des Nations, dans tous les Secteurs de la vie culturelle, économique, politique et sociale de leurs peuples. Cette perception vaut presque pour tous les pays du monde, « grands » comme « petits », démocratiques ou non.

C’est d’autant plus vrai qu’une telle pratique transcende les situations conjoncturelles, notamment celles difficiles ! Ainsi, au bout de 08 mois, le Président Trump s’est aménagé 53 jours de Vacances, en dépit de situations intérieures tendues.

Quant au Président Macron, malgré les « Gilets Jaunes», la longue grève des « Aides – soignantes » ou des Enseignants, sans oublier les dossiers chauds relatifs aux Retraites, il a pris près de 03 Semaines de Vacances à Brégançon, compte non – tenu des « 3 jours de repos » qu’il avait pris il y a quelques mois. Malgré les 05 Résidences Officielles réservées aux Chefs de l’Etat  en France, Sarkozy n’a pas hésité à passer ses Vacances à Malte, tout comme la Chancelière allemande Angela MERKEL,  qui passe souvent ses Vacances dans l’Ile d’Inchia au nord de Naples, même si l’Allemagne est au bord de la récession économique…!

 Ces exemples, parmi tant d’autres en Afrique et dans le reste du monde, sont illustratifs d’une réalité mondiale et confirment l’impératif pour les Dirigeants interpellés sur tous les fronts et devant relever des défis immenses, d’observer des moments de « break», de « second souffle » à reprendre pour mieux assumer et remplir leurs rôles.

C’est sur cette base objective, qu’il nous faut comprendre et analyser ce sui se joue autour des jours de congés du Président Macky Sall à Biarritz. Reconnu pour ce qu’il est, à savoir un des plus grands Hommes d’Etat africains d’aujourd’hui, le Président Macky Sall est respecté par se Pairs. Sa voix est écoutée et ses avis souhaités et sollicités. Dans toutes les Rencontres Internationales discutant de la réalité et de l’avenir du monde, le Président Macky Sall est régulièrement convié, pour davantage porter haut la voix de l’Afrique dans une planète des plus troubles. Le Sommet du G7 à Biarritz de ce week – end en est une nouvelle illustration.

Il est dans cette Cité balnéaire française, sur invitation du Président Macron, aux côtés d’illustres autres Hommes d’Etat d’Afrique, d’Europe, d’Amérique, d’Asie et d’Océanie, aux fins d’exposer la situation sur des questions centrales et de proposer des voies de sortie de crises et de développement de l’Afrique !

Comme pour témoigner de la permanence de son total engagement pour la Cause et les Intérêts du Sénégal et de l’Afrique, partout dans le monde, le Président Macky Sall, adepte de la preuve par les faits, avait déjà inscrit dans son Agenda, ce même mois durant, un voyage au Japon. Lequel sera  centré sur la JICA, un des grands leviers du partenariat économique stratégique qui lie le Japon, aux Pays du Sud principalement, sous le double rapport de l’Investissement et de l’accompagnement économique!

Dès lors, est – il acceptable que des attaques aussi malsaines et aussi méchantes soient lancées sur le  Serviteur Premier de notre pays qu’est le Président Macky Sall ? Ne devrions – Nous pas, nous qui l’avons réélu avec éclat, tout au contraire, éprouver une immense fierté de voir notre Président,  autant adulé par le reste du monde?

Céder aux sirènes médiatiques relayant les hululements de quelques hiboux lugubres jouant aux Cassandre, n’est pas digne de membres d’un grand peuple comme le nôtre !

Accompagner et soutenir le Président Macky Sall dans sa quête de faire du Sénégal un Pays Emergent respecté dans un plus d’une décennie, est alors, la seule position patriotique qui vaille d’être adoptée !!

MAISSA MAHECOR DIOUF

Responsable Politique à Fatick

Membre de la Cellule d’Appui à la Veille Stratégique (CAVE) de l’APR   

Laisser un commentaire