Décidément ! Tous les moyens sont bons pour justifier l’injustifiable. A Tivaouane pour les besoins de la tournée régionale pour le parrainage, Tanor vante, tant bien que mal, les mérites de la transhumance.

Quand le Sg du Parti socialiste, pardon de ce qui reste du «Parti Saniwaléma», pour se refaire une conscience, soutient que «l’ère des Partis qui gagnent les élections seuls est dépassée», il faut avoir pitié de l’homme. Non, plutôt, double pitié de lui.

Mais il est interdit d’interdire à l’homme de s’accrocher aux basques de «Thiompal». C’est pourquoi, l’Alliance démocratique «Pencoo» perd son temps. Quand elle accuse «Salatul Ala Fatiha» d’avoir trahi «les devoirs de sa charge, en cautionnant ou encourageant ou, pire, en contraignant» ses adversaires à transhumer. Ce qui est sûr, c’est qu’avec des politicards dotés du logiciel mental de l’enfant de Nguéniène, il n’y a pas de doute : «Sunugaal du meusseu dem» (le pays n’ira nulle part).

Mame Sagar (SourceA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here