L’existence du faux, dans le procès de Khaf’ et ses co-prévenus, nul n’en disconvient. Elle est à rechercher dans le «dougoup» (mil et riz). Le juge Lamotte a eu la main lourde, en collant au maire de Dakar 5 longs hivernages, ça aussi, on peut en avoir la certitude, clé en main, jusqu’à l’extinction du soleil. Les proches de l’édile de la capitale sont au bord de la crise des nerfs et crient à un procès politique, on peut le leur concéder, également. Tout comme, c’est une évidence évidente de dire que «Thiompal» a une facilité déconcertante à traîner devant la barre certains de ses contradicteurs politiques. Ou d’en exiler d’autres.

Mais ce que nul ne saurait cautionner, c’est l’attitude indisciplinée du maire de Sacré-cœur Mermoz. Hier, ce que Barthélemy Dias a fait, ne relève point d’un acte impulsif. Non, c’est de l’indiscipline. C’est du je m’en f…. Sinon, comment il a pu prononcer à l’endroit de Macky Sall et des épouses des Magistrats les énormités qui lui ont valu une interpellation. «Salatu Ala Fatiya», on peut lui coller beaucoup d’actes, si lourds soient-ils. Mais quand même, c’est la Première Institution du pays. Et, elle mérite respect et considération. De la même manière que les épouses des Magistrats méritent d’être traitées avec beaucoup d’égard. Comme chaque être devrait le faire avec sa propre mère.

Mame Sagar (SourceA)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here