Billet

“Alla booni ngour”

Décidément, Dame nature ne semble pas clémente avec “Sa Majesté” pour ses vacances. En effet, si ce n’est pas Idy qui lance, d’abord, ses missiles contre le Palais, c’est Abdoulaye Diouf Sarr, qui le défie, publiquement. En déchirant sa fatwa et en présentant une liste pour l’élection du Haut Conseil des Collectivités Territoriales.

Ensuite, c’est au tour du chef de file de Pastef de le mitrailler. Ousmane Sonko lâche une pétarde, comme quoi “Niangal” et sa famille sont Américains et ont versé au Fisc d’Obama 50 millions F Cfa.

Le lendemain, c’est le Ciel qui ouvre ses vannes et inonde plusieurs quartiers de Ndakarou. Alors, si Tata Marième Faye surprend, dans un coin de Popenguine, son chocolat doré fredonner le refrain “alla booni ngour” (maudit, soit le pouvoir), parce qu’on ne le laisse jamais en paix, inutile d’en tenir rigueur à l’auteur de “fagn, fagn, fagn”.

 

Dans la même rubrique...

Les frères ennemis de l’opposition

Actusen

Seuls les imbéciles ne font pas amende honorable

Actusen

La psychose du vaccin

Actusen

Laissez un commentaire